Dis moi, de quelles couleurs sont tes émotions?

Posted: septembre 30, 2020 by C.W

Il ne se passe pas une semaine sans que j’entende ou lise un article, un commentaire dans lequel on traite des émotions.

Au cœur du grand mouvement de développement personnel que vit notre société occidentale, j’ai parfois l’impression  que l’homme vient de découvrir qu’il est un être émotif! Et surtout que ces émotions influent grandement sur sa santé mentale et physique.

En effet, les troubles émotionnels touchent un nombre croissant d’individus de par le monde, poussant les spécialistes de la santé et du bien-être, à procéder à une investigation poussée dans ce domaine.

Aujourd’hui, une pléiade de livres, formations, techniques et thérapies en tout genre traitent de ce thème et tentent d’apprivoiser ces petits “monstres”.

Tantôt positives et pleine de bienveillance envers nous et les êtres qui nous entourent. Elles peuvent, si l’on n’y prend pas garde, devenir sombres,  grises et dévastatrices pour notre santé et nos relations avec les autres.

Certaines de ses émotions peuvent mener tout droit vers un “désert” spirituel et social!

En effet, les émotions négatives sont, au même titre que les tentations et les idoles, une arme dans les mains de l’ennemi.

Dieu veut que nous soyons dans la joie et que, quelque soit la situation traversée, nous nous remplissions de Sa Parole et de Ses Promesses.

L’ennemi, quand à lui, utilisera l’apitoiement et la négativité pour ruiner votre vie, amoindrir et empêcher l’impact de votre témoignage et de votre action.

Nous avons donc un choix à faire entre:

  • la Vie;  en privilégiant, avec l'aide de Dieu, les émotions qui procurent la joie.
  • la Mort; en se laissant gagner par les émotions qui détruisent notre vie, nos relations mais surtout, chagrinent et amoindrissent la puissance du Sacrifice de Jésus pour nous.

“Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse, exprimer votre reconnaissance en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu pour vous en Jésus-Christ.” 

 1 Thessaloniciens 5: 16-18

Faire de la gestion de nos émotions une habitude de vie avec Dieu

La bonne nouvelle est que lorsque l’on parle d’émotions, il n’y a pas de fatalité. Dieu à tout prévu dans la perfection de Sa Création!

“Dieu dit: “Faisons les êtres humains à notre image, et qu’ils nous ressemblent vraiment![…]Alors Dieu crée les humains à son image, et ils sont vraiment à l’image de Dieu. Il les crée homme et femme.”

Genèse 1: 26a-27

A l’image de Dieu, nous sommes le siège de multiples émotions. En effet, à de nombreuses reprises, dans la Parole, Dieu nous parle de son amour, de son chagrin, de sa joie,…

“L’Eternel, ton Dieu, est au milieu de toi un héros qui sauve. Il fera de toi sa plus grande joie. Il gardera le silence dans son amour, puis il se réjouira à grands cris à ton sujet.”

Sophonie 3:17

Ressentir des émotions, est donc l’une des nombreuses facettes d’un Dieu, que pourtant beaucoup pense et imagine encore, insensible et distant.

Celui-ci a disposé en nous quatre voies d’accès à notre vie émotionnelle qui constituent autant de moyens d'action sur nos émotions : notre parole, notre pensée, nos actes et notre corps.

Notre parole…

Seule la Parole de Dieu est créatrice.

En effet, je ne peux me poster dans mon jardin et crier à la nature de faire sortir un arbre de terre!  Enfin… pas si j’espère réellement voir sortir cet arbre de terre 😉

Cependant, je peux me servir de Sa Parole pour créer, en moi et autour de moi des émotions qui viennent de Dieu.

Lorsque je proclame Sa Parole, Son Evangile; les vies sont transformées!

A plus forte raison, si je proclame les Paroles de vie que Dieu m’adressent, elles modifieront instantanément mes émotions négatives et produiront en moi, les émotions liées aux fruits de l’Esprit de Dieu: la joie, la patience, l’amour, la paix, maîtrise de soi, douceur, bonté, humilité, fidélité, amour.

“Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche; elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée.”

Esaïe 55:11

Quelles sont, ces paroles bienveillantes que Dieu nous adressent et dont nous devrions régulièrement nous souvenir et partager plus largement aux personnes qui nous entourent?

"La lettre d'amour du Père" est une belle illustration de la pensée de Dieu à notre égard, car ces mots viennent immédiatement de Son cœur. Lire ou relire ces paroles bouleverse encore de nombreuses vies aujourd’hui…

Notre pensée…

Face aux émotions difficiles et désagréables (peur, tristesse, colère…) notre instinct à tendance à privilégier la fuite. Cependant, si Dieu nous a créé avec des émotions, ce n’est pas sans raisons.

Rester sourd à ces émotions, c’est se fermer à recevoir le message qu’elles nous adressent.

Plus vous tenterez de fermer la porte, plus celles-ci essayeront de rentrer par la fenêtre ou en “fracassant” cette même porte. Occasionnant ainsi de nombreux dégâts!

Accueillir cette émotion, prendre le temps de l’écouter pour en extraire le message est indispensable.

Pour ce faire, on peut tout d’abord parler de ce que l’on ressent avec une personne de confiance ou même avec Dieu. Celui-ci est l’oreille la plus attentive et bienveillante qui soit! Tel un papa plein d’amour et de compassion, il nous écoute patiemment à toute heure de la journée.

Chaque jour, lorsque je vais vers Lui, je lui parle simplement. Pas besoin de phrases alambiquées ou de formules complexes. Libérée du carcan “religieux”, je parle à Mon Père et je sais, qu’il m’écoute, me comprend, ne me juge pas et, très souvent, me conseille.

Lorsque les mots sont trop difficiles à libérer par la parole, les écrire sont une manière de poser à l’extérieur de soi ce qui nous pèse à l’intérieur. L’avantage avec Dieu, c’est que quelque soit le support ou la forme, il connaît intimement toutes nos pensées et désire nous venir en aide, il suffit de lui demander…

“Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras.”

Psaume 50:15

Développer sa créativité permet aussi de mettre de l’ordre dans ses émotions, de s’apaiser, d’évacuer les tensions et les frustrations vécues au quotidien.

C’est peut-être enfin pour toi, le moment de débuter à l’aquarelle, d’apprendre à jouer au piano, de se lancer dans la poterie ou de préparer de magnifiques gâteaux!

Peu importe la discipline, un coin de créativité fait partie de chacun d’entre nous. Il suffit de la laisser s’exprimer librement pour ressentir immédiatement tous ses bienfaits.

Fait à l’image de Notre Créateur, nous sommes des êtres créatifs…

“Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.”

Genèse 1:1

Notre corps…

Quand ça ne va pas dans la tête, ça ne va pas dans le corps…

Toutes nos émotions peuvent avoir des répercussions sur notre santé physique. L’anxiété et la peur, pour ne citer qu’elles, peuvent influer sur votre tension artérielle et musculaire, votre digestion, votre sommeil.

Les conséquences qui en découlent peuvent être dramatiques (burn-out, dépression, problèmes cardiaques et digestifs,…)

Comme les créatifs, tous les sportifs vous diront que leur pratique leur permet de “se vider la tête”.

Je ne suis pas sportive, mais le fait d’être en mouvement m’aide énormément.

Que ce soit sous la forme d’une belle balade en forêt ou tout simplement en jardinant, l’activité physique peut devenir une soupape qui permet d’évacuer ce que nous portons de lourd en nous même.

Essayons de prendre du temps pour se déconnecter de toutes nos activités “intellectuelles”. En se dirigeant vers un moment de lâcher prise où le corps est seul à s’exprimer. Parfois, ça fait du bien d’arrêter de “penser” tout simplement…

En effet, “c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être”, comme l’ont aussi affirmé certains de vos poètes, car “nous sommes ses enfants”.

Actes 17:28

Nos actes…

“Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrez pourquoi.”

Mark Twain

J’entends très souvent les gens exprimer le besoin de “trouver un sens à leur vie” ou encore de faire quelque chose qui “à du sens”.

La poursuite infructueuse de cet objectif, plonge quantité de personne dans un état de découragement profond qui peut aboutir à son tour à un grand mal-être.

Il y a encore quelques années, j’étais au nombre de ces personnes…

J’avais vécu le premier jour le plus important de ma vie: ma nouvelle naissance en Christ

Il me restait à découvrir pourquoi?

Je n’ai pas la prétention de connaître, dans les moindres détails, la Volonté Divine.

Mais avec les années passées dans le lien de notre relation, Dieu, au travers de Sa Parole et des expériences qu’il a permit dans ma vie, dessine une voie.

Aujourd’hui, si on me demande le sens de ma vie et l’objectif que je poursuis, je répondrai:

  • Connaître Dieu chaque jour un peu plus, car c’est avec Lui que je veux passer l’éternité.
  • Faire ce que Son Esprit m’inspire, pour servir Sa Gloire et non la mienne.
  • Utiliser, avec excellence, toutes les ressources et les dons qu’Il a placé en moi pour servir ses enfants, son Église mais aussi répandre son message d’Amour au monde.
  • Me laisser guider par lui, au travers de la foi, dans tous les domaines de ma vie.
  • Saisir chaque occasions qu’Il me donnera, de témoigner de ma foi et de mon espérance.
  • Le laisser me transformer et m’utiliser tout au long de ma vie.

Déterminer un objectif, et se mettre en marche pour l’atteindre, n’exempte pas le marcheur de rencontrer des obstacles et des difficultés. Mais chaque pas entrepris, nous rapproche un peu plus du but que l’on s’est fixé!

De plus, l’action est le meilleur moyen de mettre K.O. les émotions liées au sentiment d’illégitimité ou au syndrome de l’imposteur.

Aujourd’hui, si vous cherchez un sens à votre vie je vous invite, en premier lieu, à rencontrer celui qui vous l’a offerte…

“Avant de te former dans le ventre de ta mère, je te connaissais. Avant ta naissance, je t’ai choisi pour me servir. J’ai fait de toi mon porte-parole auprès des peuples.”

Jérémie 1:5

 

Lorsque nos émotions deviennent problématiques, lorsqu’elles nous empêchent de vivre notre vie et nos relations au quotidien telle que nous le voudrions. Dans ce cas, l’aide spécialisée apportée par un professionnel est conseillée afin de retrouver sécurité intérieure et un équilibre essentiel.

N’oublions jamais que la médecine est un des nombreux outils de Dieu pour nous guérir. En aucun cas, nous ne devons percevoir l’aide psychologique ou médicale comme une faiblesse ou un manque de foi!

“[…] rien ne pourra jamais nous séparer de l’amour que Dieu nous a manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.”

Romains 8:39

Nous avons une vie à vivre, remplie d’émotions, mais surtout avec la puissance du Saint Esprit comme allié!

Enjoy!

Christel

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X