Pour avancer rapidement; ralentis!

Posted: novembre 26, 2020 by C.W

As-tu parfois le sentiment désagréable de “patauger” dans ta vie?

Fatigué, dépassé, frustré, …

Tu passes ton temps à regarder les gens qui, visiblement, avancent plus rapidement et sans détours vers leurs objectifs. Et tu te demandes: “Mais comment font-ils?”

Mais est-ce que les signes extérieures de réussite sont un réel indicateur que tout vas pour le mieux dans notre marche avec Dieu?

La croissance d’un ministère et d’une vie selon la volonté de Dieu peut-elle s’évaluer avec la jauge “succès”?

Car nous sommes d’accords sur le fait qu’il ne faut pas, nécessairement, que Dieu soit au contrôle pour que certains projets, aboutissent. J’ai nombre d’exemples, de personnes chrétiennes ou pas, qui surfent sur la vague du succès sans mettre Dieu aux commandes.

Combien de fois n’ai-je pas entendu cette phrase: “Si ça vient de Dieu alors ça fonctionnera!”

J’ai envie de rebondir et répondre: “Si ça ne vient pas de Dieu, mais que l’on est habile, ça fonctionnera également!”

Cette parole “cliché” à occasionné, occasionne et occasionnera encore de profondes blessures aux serviteurs qui se lèvent pour servir Dieu.

Car à cette “idée” reçue, se greffe le spectre d’un mécanisme de pensée basée sur l’idée que l’homme se fait de la Volonté de Dieu.

“Ça fonctionne, c’est que Dieu est avec toi!”

“Ça fonctionne pas; c’est que Dieu n’est pas d’accord! Désolé pour toi…”

Mais que dire alors, des constructions humaines, parfois même chrétiennes, dans lesquelles Dieu n’a pas voie au chapitre et qui, pourtant, rencontrent un succès phénoménale?

Des ministères internationaux qui génèrent et soulèvent l’enthousiasme des foules et remplissent les églises et les stades par milliers.

Et ensuite, de ces mêmes ministères qui dégringolent subitement du pied d’estale où on les as installé parce que, tout simplement, … ils sont humains!

Lapidés sur la place publique, destitués, ils sont ensuite effacés aussi efficacement que lorsque les égyptiens passèrent sous anathème le nom de leur seul pharaon monothéiste.

L’œuvre qu’ils laissent derrière eux, n’est quand à elle, jamais remise en question. Les “blessés” jamais réellement soignés ou entendus. On jette l’homme, au lieu de le relever.

Mais surtout, on ne regarde pas à la fondation. On ne se pose pas la question du pourquoi? Parce que l’important, c’est de faire des “vues”. C’est de remplir les bâtiments et d’en construire de nouveaux.

On travaille pour “l’œuvre” de Dieu, on a pas le temps de s’interroger. On a pas le temps de se poser, de réfléchir, d’entendre Dieu…

Il faut toujours avancer, plus vite, plus grand, plus impressionnant, plus PUISSANT!

Car si ce n’est pas puissant, c’est que ce n’est pas de Dieu…

Sais-tu ce que donne la recherche de “puissance”, sans l’aide de Dieu, dans le ministère?

De l’épuisement spirituel et mental.

A la recherche de l’approbation et du sensationnalisme émotionnel, beaucoup trop de ministères s’effondrent. Pourquoi?

Car ils passent tellement de temps à rechercher la formule alchimique du succès, qu’ils en oublient l’essentiel: leur relation intime avec Dieu.

Ils sont sous pression.

Car personne ne veut d’une église vide.

Personne ne veut d’un culte sans un enseignement qui fait voler les chaises.

Personne ne veut d’un moment de louange sans le « bon » son qui l’accompagne.

Mais cela ne gène personne que l’église soit remplie de “spectateurs” qui passeront leur vie à recevoir sans jamais rien apporté sur l’autel. Et qui, au contraire, se feront un plaisir de démolir les serviteurs de Dieu qui offrent le peu qu’ils ont en offrande.

Personne ne s’offusque de recevoir un enseignement “puissant” qui ne fait pas écho dans la vie de celui qui le dispense.

Qui s’interrogera sur la chanteuse du groupe de louange, à la voix d’ange, dont la relation avec le Dieu qu’elle chante si bien, se déroule uniquement entre 10h et 11h30 le dimanche?

Quand le “succès” est au rendez-vous, personne ne pose de question…

SI tu es dans l’épuisement spirituel et émotionnel. Si tu marches chargé d’un poids invisible mais trop lourd pour tes épaules. Si la peur de ne pas être à la hauteur des standards de réussite, qu’exige le monde, te serre les tripes. Que ta préoccupation première est de rendre des comptes au conseil de ton église, ou tout autre institution humaine. Alors il est plus que temps pour toi de RALENTIR!

Voici ce que Jésus te dis:

Venez auprès de moi, vous tous qui portez des charges très lourdes et qui êtes fatigués, et moi je vous donnerai le repos. Je ne cherche pas à vous dominer. Prenez donc, vous aussi, la charge que je vous propose, et devenez mes disciples. Ainsi, vous trouverez le repos pour vous-mêmes. Oui, la charge que je mettrai sur vous est facile à porter, ce que je vous donne à porter est léger.”

Matthieu 11:28-30

Dieu est source de repos;  vouloir s’en passer, c’est comme décider de vivre en se privant de sommeil.

Tu tiendras 1 jour, peut-être même 2…

Mais au-delà, tu risques ta vie!

Jésus nous a montré la voie à suivre tout au long de sa vie et de son ministère public.

Pas un jour ne passait, sans qu’il ne se tourne vers cette source de repos.

De nombreux excellents ouvrages ont été écrit sur le sujet de la “discipline”.

Il faut pourtant avouer que ce mot n’a pas vraiment la cote auprès de la majorité des personnes.

Et pourtant, le nom de « disciple » vient bien de quelque part…

Tout comme on discipline les militaires pour les rendre efficaces et réactifs au combat, nous devons accepter l’idée que pour dominer sur nos mauvaises pensées et nos mauvais comportements, nous aussi, avons besoin de discipline.

Contrairement à sa mauvaise réputation, la discipline est notre amie, car elle nous aide à devenir ce que Dieu veut que nous soyons.

Attention cependant, à ne pas la laisser te dominer ou devenir une loi qui te dit ce que tu dois faire!

Le rôle de la discipline est de te pousser à dire “OUI” à Dieu, en repoussant les mauvaises habitudes qui font naître en nous des combats qui nous volent notre énergie et notre joie.

Soyez sobres, restez éveillés! Votre ennemi, l’esprit du mal, est comme le lion qui rugit. Il va partout et chercher quelqu’un à dévorer. Résistez-lui en restant solides dans la foi.”

1 Pierre 5:8-9 (a)

L’attachement à Dieu est le point de départ et la clé de voûte de ta discipline. Tout s’articule autour de Lui et chaque portes de ta vie lui est ouverte…

Mettre sur pied une discipline dans notre vie, remplira plusieurs missions importantes:

  •  Établir un lien profond de soumission à Christ. Ce lien fera naître en nous des fruits authentiques.

Je suis la vigne, vous êtes les branches, si quelqu’un reste attaché à moi comme je suis attaché à lui, il donne beaucoup de fruit. En effet, sans moi, vous ne pouvez rien faire.”

Jean 15:5

Nous pouvons diriger une assemblée, mettre sur pied de grandes campagnes d’évangélisation SANS Jésus. Mais ce qu’il dit, c’est que tous nos efforts ne valent rien s’ils ne découlent pas d’une relation d’amour avec Lui.

Notre relation est le socle sur lequel nous devons absolument tout édifier!

  •  Vivre en communion avec Dieu.

Il s’agit de laisser la porte grand ouverte à la Volonté de Dieu dans tous les domaines de notre vie. Des discussions difficiles aux prises de décisions importantes, en passant par notre état d’esprit de chaque moment de la journée.

Dieu veut l’habilitation de niveau 10 à ta vie, pour pouvoir la transformer profondément, durablement et surtout, de manière authentique!

Il nous faut bien comprendre que pour vivre ce type de relation avec Dieu, RALENTIR est indispensable.

Tu ne peux admirer la beauté et la complexité d’une fleur, sans t’arrêter et prendre le temps de poser les yeux sur elle…

Cependant, ton approche de découverte sera certainement différente de la mienne.

Peut-être voudras-tu la prendre en photo, pour immortaliser sa beauté. Ou encore, prendras-tu le temps de la dessiner ou de la peindre.

C’est pourquoi, je ne peux que te proposer des pistes pour ralentir et vivre cette intimité de relation avec Dieu.

Ce cheminement prendra toute notre vie. Et comme toutes relations profondes, elles subira des évolutions, des fluctuations, des adaptations,…

Voici donc ces quelques pistes à explorer:

Aller vers ta “montagne intérieure”

Tout comme Jésus le faisais chaque jour, quelque soit son planning chargé, se retirer et prendre le temps de se “connecter” au Père.

SI Jésus le faisais, je ne vois pas comment, moi, je pourrais me passer de cette rencontre quotidienne et répétée.

Mettre en place une “routine” de vie

Attention! Pas un truc qui ressemble à ta liste de bonnes résolutions!

Je parle de bonnes habitudes de vie et pas d’objectifs insurmontables.

Pour ma part, il s’agit de:

  • Tenir un journal spirituel en lien avec mes lectures quotidiennes, mes expériences, les découvertes et les promesses de Dieu,…

Dieu me nourrit de multiples manières et je veux pouvoir en garder la trace dans mon cœur.

Écrire me permet de poser ce que je reçoit et de m’en imprégner plus intensément. Mais surtout, de pouvoir y revenir quand le besoin s’en ressent…

  •  Vivre dans la célébration et la gratitude. Dans l’assurance et la conviction que Dieu pourvoira encore, comme il l’a déjà fait.

Dans mon agenda, j’ai installé un emplacement pour tous ces sujets de gratitudes et de réjouissance.

Ces rappels affermissent ma foi et ma confiance en Dieu et me permettent de rester humble.

  • Prendre un jour pas semaine de repos TOTAL. En tant que maman d’une famille nombreuse, c’est un véritable défi!! C’est pourquoi, pour éviter la frustration, j’ESSAYE de m’aménager plusieurs petites plages de temps, réparties sur toutes la semaine et modulables selon les impératifs. Du coup, j’ai moins de culpabilité à faire une pause…

Cette routine de vie se réparti sur tous les domaines de ma vie. Rassures-toi, je ne vais pas te l’exposer en détail 😉

En règle général, pour chacun d’entre nous, nos vies s’articulent sur les grands axes suivants:

– Communion avec Dieu

– Famille/Couple

– Relations extérieures

– Travail

– Loisirs

Comment développer la pratique d’une discipline?

Par l’engagement…

Quoi qu’il en coûte, même (surtout) lorsque surviennent les difficultés.

Il méprise celui qui agit mal, mais il honore ceux qui respectent le Seigneur. Même s’il fait une promesse difficile à tenir, il la tient.”

Psaume 15:4

Avec un peu de planification…

“Vous vous organiser pour manger tous les jours, il n’y a pas de raison que vous ne programmiez pas de passer du temps avec Dieu.” Stephen FINN

A cette fin, je suis une inconditionnelle de l’organisation. Mais pas une maniaque non plus! Cependant, des outils tel que l’agenda me permettent de visualiser mon emploi du temps et mes objectifs. Il me permet également de me remettre en question et, au besoin, de réorganiser mes priorités.

Lorsque nous libérons de l’espace, nous permettons à Dieu de nous donner du repos et pouvons recevoir avec joie les opportunités de service d’amour que Dieu nous envoie.” T.Sandridge

Ne voyez pas tout de suite, trop grand…

Qui va piano va sano! Il faut du temps pour développer la musculature et l’endurance nécessaires à la pratique de ces disciplines.

Quoi qu’il en soit, la pratique de la discipline nous permet de rester sur le droit chemin et de ne pas nous décourager. Continuer sans renoncer, même face à une forte opposition.

Et surtout, le plus important, cultiver notre lien d’amour avec Notre Père dans tout ce que nous entreprenons…

 

Enjoy!

Christel

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X