Quand la colère gronde!

Posted: octobre 31, 2020 by C.W

« La colère est dévastatrice. Elle éclate comme l’orage. Elle allume notre coeur et brûle tout sur son passage, telle une flamme destructrice. Quand tu es en colère, tu as l’impression d’exploser. Tu déverses ta rage sur les autres, parfois tu cries sans pouvoir t’arrêter.”

Voici comment Anna Llenas, présente l’émotion de la colère aux enfants dans son superbe ouvrage « La couleur des émotions »

Lorsque je lui en fait la description à l’aide de l’illustration “vivante” de ce livre, mon petit garçon ne cesse de rigoler! Comme nous, il connaît cette émotion, souvent incontrôlable, qui s’empare de son coeur et transforme, jusqu’à son apparence, tellement elle peut-être puissante.

On parle souvent de colère “juste” ou de colère “sainte” en opposition à la colère “injuste” ou celle qui est considérée comme “péché”

Et pourtant, comme il n’existe pas de “sainte” colère, il n’existe pas, non plus, de colère “injuste”.

En effet, ce n’est pas le sentiment de colère qui pose problème et que nous devons refouler; c’est ce qui peut en découler, si celui-ci s’installe et demeure en nous.

Si vous vous mettez en colère, ne commettez pas de péché, que votre colère s’apaise avant le couché du soleil.”

Ephésiens 4:26-27

Une colère qui tourne mal, c’est comme un rhume mal soigné qui vire en maladie respiratoire. Le rhume est quelque chose de bénin et d’inévitable, mais il ne peut être négligé et requiert des soins pour ne pas occasionné de complications.

Nombreuses sont les choses qui peuvent déclencher la colère en nous. L’injustice, l’humiliation, la violence, …

Toutes ces choses qui constituent: l’offense.

En effet, l’offense est une arme redoutable que le malin utilise depuis des millénaires de manière très efficace.

Elle représente un réel danger car la personne offensée qui s’ignore, ou qui décide de nier son état, alimente le feu de la colère en elle. Et par conséquent peut, parfois, se fermer à l’action de l’Esprit qui veut la libérer.

Dans ce cas, être offensé, ce n’est pas être une victime. C’est décidé, sur base d’une parole ou d’un acte posé par quelqu’un, de se rétracté et de vivre en nourrissant un monstre qui finira, inévitablement, par nous consumer tout entier.

En outre, l’offense est un carburant inépuisable de la colère. Elle nous empêche de pardonner, elle nous empêche d’aimer, elle nous retient prisonnier dans un état spirituel dangereux pour nous même.

Souvent l’offense nous mène à la destruction ou à l’éloignement du plan de Dieu pour nos vies.

Car le malin sais comment nous titiller. Il sait qu’une fois la graine de l’offense plantée, elle sera difficilement déracinée. L’orgueil et l’offense sont deux copines qui se tiennent par la main et se souffle mutuellement des choses à l’oreille.

Chrétien ou pas, personne n’est immunisé contre elle.

Malheur au monde à cause des scandales! Car il est nécessaire qu’il arrive des scandales; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive!”

Matthieu 18:7

Cependant, nous pouvons nous libérer de ce qu’elle provoque en nous et ainsi goûter à nouveau à la paix et la joie que Jésus nous a offert par son sacrifice.

Celui-ci, VEUT et PEUT briser l’offense et l’action de destruction qui s’y rattache …

  •  Reconnais que tu es offensé

Il est inutile de chercher à oublier l’offense ou de l’enfuir profondément. Ce mécanisme de fuite et de déni ne mène, bien souvent, qu’à une plus grande souffrance, de la haine et de la rancoeur dont la force destructrice peut s’avérer plus violente que l’offense elle-même.

L’Esprit de Dieu est celui qui agit dans notre intérêt et lorsqu’il nous révèle notre état, c’est avant tout pour nous en sortir.

Nous ne pouvons guérir d’une maladie que nous ignorons. Mais lorsqu’elle montre des signes, nous nous rendons chez le médecin pour qu’il nous indique le traitement adéquat.

Le Saint Esprit agit de même dans notre vie. Il nous indique que nous sommes malade et nous conduit vers le chemin de la guérison.

Si nous vivons par l’Esprit, laissons-nous aussi conduire par l’Esprit.”

Galates 5:25

  •  Fais un “état des lieux” de ton coeur

Tenter de savoir quelle part de nous-même a été blessée va permettre de relativiser ce sentiment et la souffrance qui l’accompagne. Est-ce notre orgueil, notre réputation, notre honneur, notre intégrité physique ? Il arrive aussi que nous ayons besoin d’un conseil ou d’un avis bienveillant extérieur pour mettre de l’ordre dans nos pensées et nos émotions.

Parfois, même si nous sommes victime, nous nous sentons coupable de ce qui est arrivé. Surmonter cette culpabilité et discerner clairement les choses demandent parfois de l’aide et du recul.

L’ami aime en toute circonstance,
et dans le malheur il se montre un frère.”

Proverbes 17:17

  •  Laisse Dieu régler l’offense par Sa Parfaite Justice et non par la tienne

“Amis très chers, ne vous vengez pas vous-mêmes, mais laissez la colère de Dieu agir. En effet, dans les Livres Saints, le Seigneur dit: “A moi la vengeance! C’est moi qui donnerai à chacun ce qu’il mérite!”  Romains 12:19

Mais pourquoi Dieu ne nous laisse pas faire justice nous même?

En tant que victime, nous ne sommes pas objectif. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de souffrance et que l’offenseur est innocent. Je pense simplement que Dieu veut nous protéger. La vengeance, même si elle est justifiable, nous mène sur le chemin du péché. Et Dieu ne nous soumet pas à la tentation, il nous en délivre. Il ne nous rend pas esclave du péché, il nous en libère.

C’est pour cette raison qu’Il est le seul à pouvoir exercer une parfaite justice. Car il est le seul qui connaît parfaitement la victime et le bourreau.

Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise: C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.”

Jacques 1:13

  • Bâtis ta vie sur ce que Dieu te dit et non sur la parole des hommes

Refuser de rester offensé, c’est choisir le chemin de la liberté. C’est s’opposer, avec l’aide de Dieu, aux manoeuvres destructrices du mal dans notre propre vie.

“C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. 

Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.”  Matthieu 7:24-27

Quelles que soit les tempêtes dans ta vie et leur violence, rien ne peut séparer l’Enfant de Dieu de l’amour de Son Père.

N’est-ce pas là le plus important et la seule chose à retenir?

  • Deviens un artisan de paix et non un obstacle à la Grâce de Dieu

La colère, la haine et le ressentiment peuvent aider à survivre à une agression, mais à long terme, ils finiront par nous détruire. Pour en sortir, il est parfois utile d’essayer de se mettre dans la peau du coupable. Cela donne du sens à l’acte qui nous a fait mal. Comprendre les motivations du coupable ne vise surtout pas à l’excuser, mais à reconnaître ses faiblesses. Le philosophe Paul Ricoeur appelait ainsi à « ne pas limiter un homme à ses actes, aussi monstrueux soient-ils ».

Que ce serait-il passé pour nous si Dieu nous avait limité à nos actes? Il n’y aurait pas eu l’oeuvre de la croix. Pas de pardon…

Il y a une différence entre le fait d’EXCUSER et le PARDON.

Excuser, c’est trouver des excuses à quelqu’un pour sa conduite et la légitimer.

Pardonner, c’est poser un acte libérateur dans lequel la douleur s’estompe et qui permet à l’offensé de redevenir acteur de sa vie, de ne plus subir, voire même de revenir plus fort.

 Pardonner, c’est s’agrandir, c’est laisser en soi la place pour accueillir l’autre. Le vrai chemin de la libération, c’est de franchir le pas qui permet d’aller au-delà du pardon »

Nicole Fabre

Et au-delà du pardon, se trouve l’Amour, Jésus nous l’a montré…

Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris”

Ésaïe 53:5.

  • Ne laisse pas l’offense te remplir d’amertume…

… et tisser une toile dans laquelle tu seras pris au piège.

L’amertume gangrène l’âme et constitue un puissant répulsif social, endommageant non seulement ta vie relationnelle mais aussi spirituelle. Elle attriste le Saint-Esprit et nous prive de la Grâce de Dieu.

Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés.”

Hébreux 12:15

Apprenons à maîtriser notre colère, ne donnons aucune prise à l’ennemi.

Laissons Dieu au contrôle …

Enjoy!

Christel

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X