Un coeur généreux est un coeur heureux!

Posted: juillet 28, 2020 by C.W

Lorsque l’on parle de générosité, on a tendance à l’associer à l’argent et à ce qui y touche directement; faire un chèque aux œuvres caritatives, payer un repas à quelqu’un dans le besoin, sponsoriser un jeune entrepreneur,…

S’il est vrai que le don désintéressé est une preuve de générosité, donner ne signifie pas nécessairement être généreux! En effet, la générosité est une des nombreuses facettes de l’amour. Celui-ci est donc l’ingrédient indispensable pour poser un véritable acte généreux.

"...Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée. [...] Tu aimeras ton prochain comme toi-même."  

Matthieu 22: 37;39

A tort, nous prenons souvent cette phrase à l’envers en pensant que nous ne pouvons aimer Dieu si nous n’aimons pas d’abord notre prochain. La culpabilité s’empare de notre pensée et des sentiments d’amertume et de frustration peuvent “pourrir” notre cœur et endommager notre relation avec Dieu.

Or, si nous comprenons et saisissons que, c’est de l’amour de Dieu que nous vient la capacité d’aimer l’autre de cette manière “surnaturelle” et entière, cela change tout! Nous irons puiser cet amour à la source même; au cœur de notre relation d’amour avec Dieu.

C’est dans ses bras que nous découvrons, premièrement, l’amour qu'il nous porte et comment IL nous voit.

C’est là que nous mettons fin aux mensonges et que nous découvrons le véritable Amour.

Gorgé de celui-ci, comme une éponge, nous pouvons aller vers l’autre et l’arroser à notre tour de ce même Amour.

La générosité prend sa source dans l’Amour. J’aime l’autre comme moi même, car j’ai appris à me regarder et m’aimer au travers des yeux de Dieu. Son regard devient mon regard et je considère l’autre avec les yeux de Dieu.

En théorie, c’est simple non?!

Mais cette habitude de générosité et d’amour pour notre prochain, est-ce si évident à vivre que cela?

Si je prend, par exemple, une relation compliquée entre frères/soeurs en Christ. Et nous savons qu’au sein de toutes les églises ce genre de problèmes existent.

Que celui qui n’a jamais connu de tensions au sein de son assemblée…

Comment faire preuve de générosité et donc d’amour envers Monsieur Grinch?

  • Pratiquer l’introspection

Des études psychologiques montrent que, souvent, ce que nous n’aimons pas chez l’autre, ce sont en fait des traits de personnalités que nous ne supportons pas chez nous même. Des “défauts” que nous combattons, ou non, dans notre propre vie.

Exemple: on peut être agacé par le comportement égocentrique de quelqu’un et ne pas s’apercevoir que nous le sommes également.

Passer sur le grill de l’introspection n’est pas une chose agréable et séduisante. Mais en regardant de plus près à ce que nous sommes vraiment, nous pouvons nous rendre compte que nous ne sommes pas sans défauts et que l’autre doit probablement, aussi, composer avec de nombreux comportements tout aussi énervants de notre part!

“Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton propre oeil?”

Luc 6:41

L’exercice du miroir de Dieu entre moi et mon frère est salutaire pour la relation. Je ne te regarde plus, mais je place un miroir face à nous et ce que nous voyons, ce sont deux personnes imparfaites, rachetées par le sang de Jésus. Nous ne contemplons plus nos reflets respectifs et remplis de défauts, mais le reflet de Dieu, à savoir Christ, dans le miroir de notre coeur de pécheurs repentants.

“Et celui qui me contemple, contemple celui qui m’a envoyé.”

Jean 12:45

Pour dépasser nos difficultés envers nous même et aussi envers les autres, il nous faut donc contempler Dieu.

  •  Etre généreux, c’est avant tout: pardonner!

“Après ces paroles, il souffle sur eux et il leur dit: “Recevez l’Esprit Saint. Quand vous pardonnerez les péchés à quelqu’un, Dieu donnera son pardon. Quand vous refuserez ce pardon à quelqu’un, Dieu le refusera aussi.”

Jean 20:22-23

Quand j’ai lu ce passage, je me suis dit: “Wouaw! Quelle responsabilité Dieu met en moi!”

Et comme le dit un certain Ben Parker “Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités!” ;-)

Le premier témoignage d’amour désintéressé est d’accorder le pardon à celui qui nous offense, à la ressemblance de ce que Dieu fait avec nous.

Tu ouvres alors une dimension nouvelle de délivrance et de liberté, non seulement dans sa vie, mais surtout, dans la tienne!

Cet aspect de la générosité transforme réellement les vies.

Cependant, sans l’aide et le secours de Dieu (surtout pour les blessures importantes) le pardon est inconcevable voir, même, impossible…

Pouvoir en parler à une personne de confiance, prier avec un frère ou une soeur à ce sujet, sont autant de pistes que nous pouvons suivre pour accorder le pardon.

Dieu utilise tous les “outils” qu’il possède pour nous aider dans ce cheminement difficile. Il ne nous laisse jamais seul!

  • Tu es la solution…

“Car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.” Philippiens 2:13

Si tu ressens le besoin de répondre à une situation et si tu as la possibilité d’y répondre, alors tu es probablement la réponse de Dieu à ce besoin.

Il ne sert à rien de regarder tout autour de toi et de mettre en place une chaîne de prière; fais un sacrifice pour cette personne, au lieu de demander à Dieu de lui venir en aide.

Tu sèmes alors une graine qui portera la bénédiction dans TA vie!

Sois certain que pendant que tu t’occupes des affaires de Dieu, Dieu s’occupe des tiennes…

  •  Non pas ma volonté, mais la tienne…

“… Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne.”

Luc 22:42b

Pour moi, la vrai générosité repose, toute entière, dans cette parole de Jésus à l’adresse de Son Père.

Car l’acte généreux comporte toujours un sacrifice qui s’élève vers Dieu.

Qu’il s’agisse du pardon, de la miséricorde, de l’écoute, du don de soi,… ces sacrifices sont tous consentis dans un seul et même but; plaire à Dieu!

Dans toute relation d’amour, l’abnégation est un ingrédient indispensable.

Dieu nous aime tellement qu’il s’est, lui-même, fait homme pour venir marcher, vivre, rire, pleurer… et mourir pour nous.

Ce sacrifice a permit, qu’entre son amour et nous, il n’y ai plus aucunes barrières. Là où le péché abonde, sa grâce et son amour surabonde.

L’obéissance de Jésus, Son amour pour le Père ont sauvé l’humanité!

Ce que tu fais pour l’autre, tu le fais, avant toute chose, pour répondre à cet amour sans limites de Dieu.

  • Tu aimeras ton prochain…

Nous y voilà!

J’ai très souvent entendu ces phrases:

“Fais pour l’autre ce que tu aimerais que l’on fasse pour toi. Aime l’autre comme tu désires être aimé.”

Mais Dieu, lui, nous aime au delà même de ce concept de réciprocité. Il nous a aimé le premier et jamais il ne nous a retiré son affection, même dans les pires moments de sa relation avec nous.

Il a tout enduré de nous et pour nous;  la trahison, la désobéissance, le mensonge, l’oubli, le rejet, la torture, …

POURQUOI?

Parce qu’il ne peut renier ce qu’IL EST; la source de l’Amour véritable!!

Nous ne devons pas aimé l’autre comme nous voulons être aimé; mais comme Dieu nous aime.

En retour et en gratitude envers cet amour infiniment grand.

Car c’est en Lui que se trouve l’essence de la véritable générosité…

Enjoy!

Christel

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X